TIMBUKTU

Publié le par Lunettes noires

TIMBUKTU

L'année dernière, j'ai lu et apprécié un article de Télérama (lien complet à la fin de l'article) qui relatait le sauvetage commencé en 2011 des fameux manuscrits de la ville malienne de Tombouctou. Les plus anciens datent quand même du XIè siècle, excusez du peu ! Les groupes terroristes pseudo religieux qui ont occupé cette ville (et bien d'autres) menaçaient de détruire ces écrits…

Même si ce film ne mentionne pas cet évènement, Il y a un lien évident entre cet article de presse et le film "Timbuktu". En effet, il retrace la vie devenue malheureusement habituelle à cette époque des habitants de Tombouctou et de sa région sous le joug islamiste.

TIMBUKTU

Le réalisateur a choisi de ne jamais montrer de faits purement brutaux et sanglants (à part un très court instant). D'ailleurs, il va dépeindre d'une manière remarquable, pendant la première moitié du film, les multiples bouleversements du quotidien auxquels doivent se soumettre les habitants : par exemple, ils leur est interdit de fumer, d'écouter de la musique, de s'assoir devant chez eux, etc…(!) sous peine de très lourdes sanctions (emprisonnement, coups de fouet, lapidations et j'en passe…)

En même temps, il nous présente une famille vivant à l'écart de la ville, toujours souriante, heureuse, pleine de projets et semblant très éloignée des décisions idiotes mais toujours graves de ces fanatiques.

TIMBUKTU

On sent bien qu'un évènement tragique va arriver à cette famille bien trop heureuse. En effet, un tel environnement de violence physique et morale ne peut qu'engendrer un drame : on s'y attend. Mais ce n'est pas grave, au contraire : car c'est la définition même du suspense.

Par contre, il faut que cet évènement ne se produise pas trop tôt dans le film, sinon la suite sera moins intéressante. Or ce drame se déroule à la moitié du film, laissant la seconde partie plus convenue. Dommage !

La force du film n'est donc pas dans le scénario. Pour moi, elle réside dans les moments où on voit les Islamistes confrontés au ridicule de leurs revendications envers la population de Tombouctou (ils fument en se cachant, parlent entre-eux des grands footballeurs européens alors qu'ils interdisent le football, etc…)

Même si "Timbuktu" n'est pas un film parfait, il est un témoignage fort de ces événements : ma note sera de 7/10

Je ne peux que vous encourager à cliquer sur le lien et à lire cet article :

Fiche technique :

  • réalisateur : Abderrhamane Sissako
  • acteurs : Ibrahim Ahmed, Toulou Kiki, Abel Jafri…
  • genre : drame
  • durée : 1h37

Commenter cet article