LES DEUX AMIS

Publié le par Lunettes noires

LES DEUX AMIS

J'ai toujours aimé au cinéma les récits avec trois personnages. Cela peut donner des films magnifiques comme "Jules et Jim"," les deux Anglaises et le Continent" ou encore "César et Rosalie"…Je pourrais en citer bien d'autres.

Or, en se penchant sur l'affiche du premier long métrage réalisé par Louis Garrel et le titre qu'il a choisi, il semble évident que le film "Les Deux Amis" soit dans cette catégorie où un 3ème personnage vient bouleverser une relation solidement établie.

Ici, c'est la très belle et remarquable actrice iranienne Golshifteh Farahani qui va endosser ce rôle. (Pour en savoir plus sur elle, cliquez sur ce lien : http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=172028.html)

LES DEUX AMISLES DEUX AMISLES DEUX AMIS

Elle illumine cette comédie dramatique de sa présence et lui apporte une vraie plus-value : je pense particulièrement aux scènes de danse où elle excelle. Mais elle n'a pas que ce jeu du corps comme corde à son arc, elle est toujours parfaite dans les scènes de dialogues. Certes, ils sont nombreux, mais toujours très bien écrits et toujours utiles.

Je m'aperçois que je n'ai même pas encore écrit un mot sur les deux acteurs masculins principaux (est-ce parce que mon esprit tendrait plutôt vers la ravissante Golshifteh Farahani à la voix un peu rauque et à l'accent si charmant?…la réponse est oui!)

LES DEUX AMIS

Donc, je vais (un peu) me rattraper. L'un des deux acteurs masculin est Vincent Macaigne : il joue le rôle d'un personnage rêveur, un peu lunaire, très attachant (un peu comme un "doudou" qu'on aurait envie de cajoler!) et très amoureux de la belle Franco/Iranienne. Dans ce registre, il reste fidèle à lui même : c'est à dire qu'il est parfait : on comprend pourquoi depuis quelques années maintenant, il est le chouchou du cinéma d'auteur français.

LES DEUX AMIS

Enfin, le troisième larron est joué par Louis Garrel himself. Il a une relation d'amitié très forte et seulement d'amitié avec Vincent Macaigne dans le film. Bien évidemment, il va lui aussi succomber au charme de la belle et par la même engendrer une rupture non pas amoureuse, mais une rupture d'amitié.

Dommage que ce film (sous forte influence de La Nouvelle Vague) paraisse par moments un peu long et ennuyeux, surtout quand les trois personnages ne sont pas réunis, comme dans le deuxième tiers du film. Ils le seront à nouveau dans le troisième tiers, dans un hôtel : pour les meilleures scènes à mon goût.

Mais, malgré ses lenteurs et un découpage pas toujours très juste, il est clair qu'un réalisateur est né. On ne peut que souhaiter à Louis Garrel d'avoir le même parcours que ses illustres prédécesseurs François Truffaut ou Claude Sautet.

Je vais attendre patiemment le second long métrage du jeune-homme-qui-ne-sourit- (presque) -jamais.

Pour l'instant, je vais donner un 7/10 à cette comédie intelligente.

Fiche technique :

  • Réalisateur : Louis Garrel
  • Acteurs : Goldshifteh Farahani Louis Garrel, Vincent Macaigne,…
  • Genre : Comédie, Romance
  • Durée : 1h42

Commenter cet article