BIRDMAN

Publié le par Lunettes noires

BIRDMAN

Vues les nombreuses récompenses aux Oscars que "Birdman" a obtenues, je me suis dit que forcément j'allais voir un très grand film ; d'autant plus que j'ai beaucoup aimé les 3 premières réalisations d'Inarritu (même si je n'ai pas vu la dernière) : sa narration est fabuleuse. Il entremêle des histoires apparemment sans aucun lien entre elles. Mais en fait, cette succession de récits divers sert toujours l'intrigue principale.

BIRDMAN

Je n'ai pas du tout été déçu par la forme de ce film : certes, dans "Birdman", il n'entremêle pas d'autres histoires. Il choisit au contraire de ne montrer quasiment tout le temps qu'un même lieu (un théatre) et de ne faire qu'un seul récit….mais c'est le montage de ce film qui va se révéler très particulier et remarquable : puisqu'il va donner l'impression que les 2 heures de film ne sont qu'un seul et même plan séquence, en gommant systématiquement les plans de coupe.…pour augmenter encore cette impression d'unité, la bande son du film est uniquement composée d'un rythme de batterie qui va se répéter.

Inarritu fait preuve d'une grande maîtrise. Il se montre très brillant : à aucun moment, le spectateur ne se rend compte que cet unique plan n'est qu'une illusion…quel brio !

Donc, au niveau de la forme de ce film, c'est parfaitement maitrisé.

BIRDMANBIRDMANBIRDMAN

Ca l'est également pour le jeu des acteurs.

En particulier, grâce à Michaël Keaton (et à son double à plumes !). Il excelle dans ce rôle de has-been qui a connu un succès mondial avec un personnage de superhéros, Birdman et qui veut revenir sur le devant de la scène en montant une pièce de théatre à Broadway.

C'est grâce aussi à la prestation d'Emma Thomson qui joue une ex-junkie qui n'a pas sa langue dans sa poche et assène des vérités pas toujours bonnes à dire.

Sinon, au casting figurent encore Edward Norton, Naomi Watts et Zach Galifianakis…casting de luxe, parfait pour les Oscars !

Mais, pour que ce film soit une réussite totale, il faut encore que le scénario soit à la hauteur de la mise en scène virtuose d'Inarritu…c'est fondamental…et, pour moi, c'est là que le bât blesse…

Je n'ai pas réussi à être happé par "Birdman" : en effet j'ai eu l'impression que le propos du metteur en scène qui voulait dénoncer le côté trop industriel du cinéma par rapport à un cinéma plus artistique, était un peu vain…trop nombriliste…on tourne en rond dans ces 2 heures de film.

Inarritu a voulu montrer SA propre vision du cinéma. Il pense que c'est la seule et unique valable. Je trouve cette vision trop élitiste.

Pour moi, l'essentiel est de donner au spectateur d'un film de multiples émotions…même s'il s'agit d'un blockbuster !

Inarritu a privilégié la forme (certes brillante) au détriment du fond.

Dommage… il reste quand même des scènes d'anthologie : notamment celle où Michäel Keaton traverse Time Square dans une tenue… très particulière !

Malgré ces scènes jouissives, j'ai été un peu déçu par ce film, alors que je me faisais vraiment une joie d'aller le voir : c'est pourquoi, je ne lui attribuerai que 7/10.

Fiche technique :

  • réalisateur : Alejandro Gonzalez Inarritu
  • acteurs : Michäel Keaton, Emma Thomson, Edward Norton, Naomie Watts…
  • genre : comédie dramatique
  • durée : 1h59

Commenter cet article